L’obsession des marques est de réduire les déchets liés aux packagings en innovant pour supprimer le plastique, réutiliser ou recycler les packs originaux. On allège les emballages et on rend les produits rechargeables pour réduire l’empreinte carbone et être au plus prêt d’un objectif zéro déchet.

De nouvelles matières voient le jour comme la fibre de bambou ou les algues, des flacons conçus à partir de matériaux végétaux (à base de bagasse de sucre de Canne, …).

La cosmétique solide est aussi une bonne pratique du zéro déchet.

Compte tenu de la pollution par les plastiques qui pèsent sur les océans, la cosmétique solide a le vent en poupe. Sans emballage ou avec un simple carton recyclé pour protéger le produit, la cosmétique solide est écologique et durable. Sans eau, le produit devient plus léger à transporter et dure plus longtemps, il y a donc moins d’émission de CO2 et une empreinte carbone réduite. Et cerise sur le gâteau, sans eau, on évite l’utilisation de conservateurs et la concentration des actifs le rend souvent plus efficace.

En pleine explosion dans les magasins bio et la GMS, la cosmétique solide et le dentifrice solide pointent le bout de leurs nez en sélectif grâce à la marque Respire et à de nouvelles pépites comme APO et Jeste.

Alors la cosmétique solide, nouvel eldorado du marché sélectif ?

Le packaging a toujours fait parti des codes forts et incontournables de l’univers du sélectif. Ce fut pendant des années un moyen de se différencier des autres réseaux et de justifier, aussi, le positionnement prix de certaines marques. Les nouvelles marques font aujourd’hui bouger les lignes et poussent les acteurs historiques à se réinventer pour une beauté plus responsable.

Des nouvelles règles et des objectifs posés pour venir à bout du pastique non recyclable

D’ici 2030, tous les emballages plastiques seront recyclables : c’est ce que propose la commission européenne afin que tous les acteurs de la beauté prennent ce fléau à bras le corps pour la protection des océans et de la planète. Le packaging éco-conçu, les packs recyclés et recyclables sont au cœur de la stratégie de lancement de toutes les marques de cosmétique.

Des marques sélectives déjà au rendez-vous d’une cosmétique zéro déchet

Pour PH Fragrance « Il y a trop de packagings inutiles et de plastiques sur Terre ! » Refuser de cellophaner ses parfums, c’est l’engagement de cette marque de parfums et de produits pour la maison, positionnée sur le haut de gamme et qui démontre que luxe et packaging écologique ne sont pas incompatibles. Les étuis parfums y sont faits avec les plus belles matières de papiers.

Les produits rechargeables sont de plus en plus recherchés par les consommateurs.
Ce défit a été relevé par Le Rouge Français qui a développé un écrin de rouge à lèvre révolutionnaire. Eco-rechargeable, transparent et biosourcé, cet écrin est conçu à partir d’une huile végétale ! ll peut être rechargé au gré de ses envies grâce aux recharges interchangeables proposées par la marque.
La recharge est aussi au cœur de l’ADN de 100BON et il le revendique : « parce que l’on n’est pas des vendeurs de flacons, gardez votre bouteille et rechargez la, vous ferez un geste pour la planète, et pour votre portefeuille ».

Toutes les marques ont les moyens de s’ancrer davantage dans une démarche responsable tout en assurant leur rentabilité. C’est une question de volonté et cela peut se faire en restant cohérent avec son ADN et sur toutes les catégories qui feront la croissance de demain. Cette révolution est en marche et cette transformation est un incontournable à prendre en compte dès aujourd’hui pour ne pas être en décalage avec les attentes des consommateurs.

Pour en savoir plus :

Découvrez les nombreuses marques et pépites engagées sur La Beauté Française !

Laisser un commentaire